Dr. Renate Hofbauer
 

Impératrice Sisi

Les programmes énumérés ci-dessous peuvent être combinés à volonté et, selon vos goûts personnels, assemblés en une demi-journée, une journée entière et une soirée (voir aussi Evénements).

Château de Schönbrunn

Tour impérial (principalement centré sur Elisabeth/François-Joseph = environ 20 salles) à Schönbrunn, la résidence d'été comprenant la chambre commune de Sisi et François-Joseph, sa salle d'habillage et de coiffure avec son pèse-personne et les histoires de sa coiffeuse préférée, le bureau de François-Joseph et ses multiples portraits de Sisi, sa chambre mortuaire et même ses toilettes, etc.  Des scènes des films de Sisi ont été tournées dans la Grande Galerie, la salle du Carrousel et près de la Fontaine de Neptune.

Grand Tour (environ 40 salles à la suite du Tour Impérial) : on y voit entre autres, en plus de la chambre de Marie-Thérèse, la chambre où l'Empereur
François-Joseph est né ou encore la salle où le dernier Empereur d'Autriche Karl Ier en 1918 a renoncé aux affaires de l'Etat.

Wagenburg - Collection de voitures historiques

L'ancien manège d'hiver de Schönbrunn abrite actuellement un Musée de voitures historiques datant de l'Empire. A côté du magnifique carrosse doré du couronnement, on peut voir aussi des voitures de Sisi, François-Joseph ou une voiture d'enfant du prince héritier Rudolf ainsi qu'une voiture de chasse lui ayant appartenu.

Hofburg - Palais impérial

Le musée Sisi et les appartements impériaux où sont exposés tant d'objets personnels de Sisi, sa célèbre statue sur laquelle on peut admirer les dimensions exactes de son corps et sa taille incroyablement fine, la lime avec laquelle elle a été assassinée, ses appareils de gymnastique, sa salle de bain et sa baignoire originale, etc.  A la fin de la visite, une table dressée nous fait connaître l'éclat impérial de l'art de la table et nous pouvons nous représenter la stricte étiquette espagnole  de la Cour.

Kaisergruft - Crypte impériale

La dernière demeure d'Elisabeth après son assassinat à Genève, mais aussi celle de François-Joseph et du Prince Héritier Rudolf et d'environ 140 autres Impératrices, Reines et membres de la Maison impériale s'y trouvent. On y parle d'embaumement des défunts, de l'inhumation des coeurs et des entrailles dans un autre endroit et de l'enterrement du « pauvre pécheur » impérial.

Eglise des Augustins

Lieu du mariage de Sisi et François-Joseph ? pour elle son mariage, en raison du cérémonial de la cour, qui écrasa tout simplement la jeune fille timide de 16 ans, fut tout sauf romantique. On y apprend pourquoi la couleur de la robe de la mariée est, jusqu' à nos jours, blanche. . . Là se trouve aussi la Herzgruft où sont conservés les c'urs des Habsbourg, pas toujours accessible.

Wiener Staatsoper

Première construction monumentale de la Ringstrasse, l'opéra de Vienne fut ouvert en 1869 avec « Don Giovanni » de Mozart et le ler janvier 1892 eut lieu la première de l'opéra « Ritter Pazman » de Johann Strauss. Au cours de la visite nous voyons la salle, le vestibule, les salons destinés aux entr?actes, le salon de thé de l'impératrice Elisabeth et, selon les possibilités, nous pouvons même monter sur la scène de cet opéra mondialement connu. Naturellement, nous entendons parler du bal de l'opéra, le point culminant très suivi dans le monde du carnaval de Vienne. Il est de tradition que le soir de la Saint Sylvestre y soit donné l'opérette de Johann Strauss « la Chauve Souris ».

Ecole d'Equitation Espagnole

Assister à l'entraînement des Lipizzans et/ou en
visiter les écuries et le manège (Sisi était une cavalière passionnée et l'une des meilleures de son époque).  Dans cette institution on entretient depuis environ 440 ans la haute école d'équitation de façon particulière soignée.

Monument de l'Impératrice Elisabeth

Le monument de Sisi dans le magnifique Volksgarten-Jardin Public a été dévoilé encore du temps de François-Joseph et en sa présence - quels sentiments ont-ils bien pu l'envahir à cette occasion ?

Café Demel

Elisabeth allait souvent chez cet ancien fournisseur de la cour.  Encore aujourd'hui on peut goûter les violettes candies dont elle raffolait mais aussi un café viennois typique (p.ex. un « melange » accompagné d'une Sacher-Torte - au chocolat (et son histoire) ou un autre gâteau.  La décoration de ce noble établissement traditionnel nous ramène au temps impérial.  Egalement digne d'une visite : le musée du chocolat et de la pâte d'amande de la maison.

Hofmobiliendepot. Musée du meuble

L'un des plus grands musées du meuble du monde offre une vue d'ensemble de l'art de l'habitat impérial et bourgeois du baroque au moderne.  A côté de nombreux souvenirs d'Elisabeth et de François-Joseph on y voit l?exposition permanente « Sisi dans les films - Meubles d'une Impératrice » : les meubles originaux du Hofmobiliendepot, utilisés pour la trilogie Sisi, sont présentés dans diverses compartiments tout à fait adaptée aux extraits des films correspondants.

K. & K. Hoflieferanten

Visite des anciens fournisseurs de la Cour, p.ex. : Jungmann & Neffe, couturiers de Sisi, Backhausen, fabricants de tissus pour l'installation de Schönbrunn et de la Hofbourg (conjointement au Wiener-Werkstätte-Museum - Ateliers Viennois),  Lobmeyr (verres, lustres en cristal, etc) et le Musée des Verres, etc.

Hermesvilla

Un mur gigantesque entoure l'ancien terrain de chasse impérial Lainzer Tiergarten. 
Au milieu l'Empereur François-Joseph fit construire l'Hermesvilla installée avec les plus modernes
agencements techniques de l'époque.  L'appartement de Sisi décoré d'uvres entre autres de Gustav Klimt et Hans Makart peuvent être visités.  Du parking au château à travers le parc, on nous parle des moyens d'éducation barbares auxquels le petit prince héritier Rudolf était soumis par ses précepteurs jusqu'à ce que sa mère intervienne énergiquement.

Mayerling

Mayerling se trouve au milieu d'un paysage ravissant du Wiener Wald - forêt viennoise où le prince héritier Rudolf, le seul fils de Sisi se suicida en compagnie de sa jeune maîtresse (17 ans) Mary Vetsera. On discute abondamment des possibles dessous de l?affaire mais aussi les spéculations vont bon train.  Dans l'ancien pavillon de chasse de Mayerling, aujourd'hui couvent de carmélites, on peut visiter l'église construite à l'emplacement de la chambre à coucher de Rudolf ainsi qu'un petit musée où l'on peut voir, non seulement le tapis de la chambre de Rudolf, mais aussi le cercueil en cuivre de Mary Vetsera qui, pendant l'occupation 
après la seconde guerre mondiale, fut forcé par des pilleurs de tombes.

Heiligenkreuz

En l'année 1133, Léopold III de Babenberg (depuis 1485 Saint Léopold et patron de la Basse-Autriche) fonda dans la forêt viennoise un monastère de cisterciens qui s'y trouve encore.  On peut y visiter, entre autres, le merveilleux cloître du moyen âge et sa salle du chapitre, sa chapelle des
morts, son puits et l'église romane/gothique.  En 2007 le somptueux cercueil en cuivre de Mary Vetsera y a été découvert et remis aux carmélites de Mayerling où on peut le voir aujourd'hui. Non loin du monastère se trouve le cimetière du village de Heiligenkreuz. On va y visiter la tombe de Mary Vetsera dans laquelle, après plusieurs violations de sépulture à faire dresser les cheveux sur la tête, il faut espérer qu'elle puisse maintenant reposer en paix.

Laxenburg

C'est dans la « Blauen Hof » de ce vaste emplacement et son immense parc dont l'histoire remonte aux premiers temps de la domination des Habsbourgs sur l'Autriche qu'Elisabeth passa sa solitaire lune de miel et que naquit et fut baptisé le prince héritier Rudolf.  On ne visite que l'extérieur.

Bad Ischl (Fuschl)

Bad Ischl, station termale, se trouve au milieu du Salzkammergut et de son merveilleux paysage.  C'est là qu'en 1853 eut lieu la première rencontre entre la princesse bavaroise Elisabeth, âgée de 15 ans et l'empereur François-Joseph, âgé de 23 ans.  Ils se fiancèrent officiellement quelques jours plus tard dans l'église paroissiale.  François-Joseph passait régulièrement ses jours de villégiature dans la villa impériale et  Sisi aimait les longues randonnées sur sa « montagne magique », le Jainzen, au pied duquel se trouve la villa.  La fille préférée de Sisi, Marie Valérie, se maria dans l'église paroissiale de Bad Ischl et François-Joseph, pendant ses séjours d?été, rendait visite tous les matins à son « amie » l'actrice Katharina Schratt dans sa villa voisine.  De peur de rater une fois le Guglhupf que François-Joseph aimait tant, elle en faisait toujours venir un deuxième
de la célèbre pâtisserie Zauner fabriqué selon sa recette personnelle. Jusqu' à nos jours, les clients de Zauner peuvent goûter le Guglhupf original de Katharina Schratt.

Visite de l'intérieur de la villa impériale (avec un peu de chance guidée par un arrière-petit-fils d'Elisabeth), flânerie dans la ville, entre autres visite de l'Eglise paroissiale et arrêt chez Zauner. Possibilité de se restaurer à la villa Schratt (maintenant restaurant gastronomique) ou à l'auberge rustique d'où, selon la légende, le dessert préféré de François-Joseph, le kaiserschmarren, serait originaire.

Pour compléter le programme nous pouvons faire un détour d'une trentaine de kilomètres par Fuschl.
Dans les films de Sisi, le Schloss Hotel Fuschl a servi, pour les prises d'intérieurs et d'extérieurs, de château des parents de Sisi, Possenhofen, et les environs pour diverses scènes dans la nature.  Il est possible de visiter les lieux en question dans le Schloss Hotel.

Wachau

En réunissant deux ou trois des propositions suivantes on peut organiser un tour d'une journée dans la Wachau :

Promenade en bateau
Le voyage de Sisi pour aller se marier à Vienne s'est déroulé en grande partie en bateau sur le Danube.  Les scènes des films sur Sisi s' y référant ont été tournées dans la Wachau mondialement célèbre. Nous pouvons suivre ses traces par bateau et voir, tout comme elle, le château de Schönbühel, Durnstein, etc. depuis l'eau.

Dürnstein
Là nous visitons la Mairie du village et l'Eglise baroque (seulement de l'extérieur) utilisées maintenant pour beaucoup de mariages, et jetons un coup d'oeil sur la forteresse où Richard C'ur de Lion fut retenu prisonnier. De plus,  merveilleux graffites sur des façades de la Renaissance et enseignes de métiers anciennes et (nouvelles) sur les entrées des magasins. Vue de rêve sur la Wachau.

Stift Melk
Cette abbaye bénédictine baroque à l'architecture puissante n' a pas de rapport direct avec Sisi (avec les Habsbourg en général si) mais est impossible à ignorer en tant que point fort de la Wachau : visite des appartements impériaux et histoire des bénédictins, salle à manger, terrasse, bibliothèque, église, selon les possibilités également le jardin.

Maria Taferl
Célèbre et impressionnant lieu de pèlerinage dominant la Wachau et magnifique point de vue. En plus, église de pèlerinage dont le trésor recèle non seulement le témoignage d'émouvants destins humains sous forme d'ex-votos que l?on peut admirer, mais aussi des reliques de la robe de mariage d'Elisabeth y sont exposées et comment elles sont arrivées là est digne d'intérêt.

Schloss Artsteten
Château privé de l'archiduc François-Ferdinand et de son épouse Sophie qui, après le suicide du prince héritier Rudolf, le suivit comme prétendant au trône.  Avant de prendre possession de la dignité impériale, le couple fut victime des coups de feu mortels de Sarajewo. Certains faits de la vie du couple se rapportant à l'Histoire sont frappants, de même que les circonstances entourant le transport dans la crypte privée qui se trouve à cet endroit. Les raisons pour lesquelles ils ne se trouvent pas dans la Kaisergruft à Vienne (crypte impériale) mais enterrés là rendent songeur. Le château est habité par une arrière-petite-fille de François-Ferdinand et Sophie, princesse Anita Hohenberg et leurs descendants.

Sur demande peut être organisée une dégustation de vin, eau-de-vie et liqueur dans divers endroits de la Wachau, des plus soignés aux plus rustiques.

Pour plus d’idées voir Evénements.